Étude de cas européens : des solutions paysagères pour la transition des territoires

Analyser, à travers l’Europe, des expériences de territoires engagés dans des démarches paysagères ayant guidé, harmonisé et facilité un projet sociétal de transition écologique.

Chaque cas étudié est retranscrit dans un article dédié. Les expériences analysées seront invitées à témoigner lors des rencontres des 5 et 6 décembre 2018 dans le bassin minier, le cas français de cette étude (plus d’info sur les rencontres)!

Anthisnes=> Anthisnes (Belgique) : une commune rurale qui construit son développement dans la durée, en réseaux et en partant des besoins exprimés par les habitants

Mont Soleil Mont Crosin=> Mont-Soleil Mont-Crosin (Suisse) : des paysages modifiés par la transition énergétique du territoire, source de partenariats et de nouveaux projets locaux

 

Bassin minier=> Bassin minier (France) : un territoire de l’après-charbon qui inverse le regard pour se développer et retrouver une fierté là où la déprise dominait

Priorat=> Priorat (Espagne) : un territoire oublié qui se reconstruit avec ses habitants, à partir de ses savoir-faire et de ses paysages

Beckerich=> Beckerich (Luxembourg) : une commune rurale qui veut retrouver une autonomie énergétique, s’appuie sur ses patrimoines et coconstruit son développement durable avec les habitants

=> Sud Milan (Italie) : un territoire métropolitain qui protège son agriculture, ses paysages, ses patrimoines, et développe une nouvelle économie, une culture partagée et des  partenariats avec les citadins

=> Vordewald (Autriche) : une révolution architecturale et paysagère qui se démultiplie pour mettre en œuvre des transitions à toutes les échelles, sur tous les sujets, avec tous les acteurs

Ce dossier d’étude de cas de « solutions paysagères » européennes a pour objectif de:

  • montrer concrètement que les paysages de l’après-pétrole ne sont pas une théorie de plus, coûteuse et compliquée, mais bien une réalité de terrain constructive et opérationnelle qui s’inscrit pleinement dans les questions d’actualité de transitions sociétales, énergétiques et écologiques ;
  • contribuer à nourrir les réflexions locales ou nationales en matière d’action paysagère, à travers la connaissance et l’analyse d’expérimentations avérées ;
  •  se relier à des réseaux agissant à l’échelle européenne sur des thématiques liées aux enjeux de transitions, en montrant notre spécificité et nos complémentarités. Ces contacts peuvent favoriser une meilleure connaissance mutuelle, permettant d’envisager des actions communes et de partager des connaissances de fond et de réalisations ;
  • étayer et renforcer les principes du manifeste qui fonde l’action du Collectif Paysages de l’après-pétrole, en mettant en avant les méthodologies mises en oeuvre sur le terrain qui apportent des contributions significatives aux enjeux d’une société décarbonnée, en illustrant les propos généraux des paysages de l’après-pétrole à travers des expériences réalisées dans des territoires en transition, et en s’attachant à l’évolution des modes de vie dans un grand noble de domaines du quotidien et du comportement.

Le dossier prend la forme d’un article pour chaque cas étudié, puis prendra la forme d’une publication croisant l’analyse de ces cas européens. Une synthèse sera traduite en anglais pour une meilleure diffusion hors de France. L’ensemble sera restitué lors des rencontres des 5 et 6 décembre 2018 dans le bassin minier, le cas français de cette étude!

=> Présentation de l’étude de cas européens